dimanche 2 octobre 2011

« J'aime que les femmes voient mes chaussures comme de beaux objets, une sorte de bijou hors mode, doué d'un univers propre. Le soulier n'est pas un accessoire, c'est un attribut. » Christian Louboutin


Né en 1963, Christian Louboutin raconte avoir été interpelé pour la toute première fois par les chaussures à talons en remarquant un panneau mentionnant l’interdiction de porter des talons dans les musées, en raison de la présence de parquet. Cet évènement anodin va l’amener très tôt à tenter de repenser la chaussure pour femme et dès l’enfance, il noircit ses cahiers d’écoliers de multiples dessins de souliers qu’il réinvente sans cesse. A l’âge de 16 ans, il créé ses premiers modèles qu’il vend tout d’abord à des danseuses de cabaret avant d’étudier le dessin de mode et de devenir le génie que l’on connaît aujourd’hui.
En 1980, passionné par le music-hall, il fait un stage au Folies Bergères. "J'étais stagiaire dans ce cabaret, je faisais un peu de tout. J'aurais aimé leur vendre des souliers. D'ailleurs, je les ai dessinés, mais j'ai renoncé au projet quand j'ai compris toute la logistique (et le coût) d'une telle entreprise" explique t-il. Il est à cette époque toujours autant fasciné par la chaussure et les talons. Il est littéralement en admiration devant les costumes des danseuses qui se révéleront plus tard être sa principale source d'inspiration.
En 1982, il quitte Paris et part travailler à Romans-sur-Isère dans l'atelier de Charles Jourdan. Il enchaîne jusqu'en 1986 les stages chez des bottiers hauts de gamme puis travaille en free-lance pour de grandes maisons de couture comme Chanel et Dior.
En 1992, il lance sa marque et ouvre sa première boutique éponyme à Paris, passage Véro-Dodat. Ses chaussures aux talons vertigineux et à la semelle rouge conquièrent les Françaises.
Deux ans plus tard, il fait son entrée à New-York avec sa première boutique.
L'année 1996 est celle de sa consécration : il reçoit le Fanny Award, une récompense du Fashion Group International.
Les chaussures comportent un détail qui les distingue définitivement des autres : une semelle rouge vif. Pourquoi ce choix ? Christian Louboutin explique avoir eu l’idée de recouvrir une semelle de vernis écarlate en voyant l’une de ses assistantes appliquer du vernis rouge Chanel sur ses ongles. Le résultat l’a conquis et est définitivement devenu sa marque de fabrique, le détail grâce auquel on sait que l’on a affaire à une paire de Louboutin. Par ailleurs, comme le souligne le créateur : “Quand on se retourne sur une femme chaussée en Louboutin, c’est la dernière chose que l’on voit d’elle“.
Aujourd'hui, la marque Louboutin est vendu dans 46 pays dans le monde et les stars arborent fièrement ses chaussures.

CHRONOLOGIE
1992 : Lancement de la marque Christian Louboutin et ouverture de sa première boutique parisienne
1994 : Ouverture d'une boutique à New-York
1995 : Premières collaborations pour des défilés couture et prêt à porter : Jean-Paul Gaultier , Chloé , Azzaro , Diane Von Furstenberg , Viktor & Rolf , Givenchy , Lanvin
2002 : Création d'une sandale pour le dernier défilé Haute Couture d' Yves Saint Laurent
2006 : Création de son atelier sur-mesure, le "Minuit moins 7" à Paris
Lancement d'une ligne de sacs à mains
2007 : Collaboration avec David Lynch pour l'exposition "Fetish", exposition de photographies et de souliers en pièces uniques dans la Galerie du Passage, à Paris

3 commentaires:

  1. Ce n'est pas du tout le genre de chaussures que j'aime porter, mais j'avoue qu'elles sont toujours belles à regarder !

    Bon weekend !

    RépondreSupprimer
  2. elles sont hors de portée de la plupart des bourses mais se sont des merveilles ^^

    RépondreSupprimer