vendredi 11 mai 2012

Le soutien-gorge, une invention centenaire


Si les femmes utilisent des dispositifs pour soutenir leur poitrine depuis l'Antiquité, le soutien-gorge tel que nous le connaissons aujourd’hui est apparu au début du XXème siècle.

Les ancêtres du soutien-gorge

Dès l’antiquité grecque et romaine, les femmes ont eu recours à divers accessoires afin de soutenir et de mettre en valeur leur poitrine. Un corset soutenant les seins à la base pour les dévoiler dans leur quasi-nudité. Une centaine d'années plus tard, les femmes adoptent l'apodesme, bandelette d'étoffe qu'elles enroulent sous leur poitrine. Il n'est plus question de montrer les seins, mais de les soutenir.
Les femmes romaines avaient ainsi coutume de porter des accessoires connus sous le nom de "strophium" ou de "fascia". 
le Stophium

Il s’agissait de bandes de tissu qu’elles enroulaient sous leur poitrine pour soutenir les seins ou avec lesquelles elles se bandaient la poitrine pour l’effacer.
De l’antiquité jusqu’à l’apparition du soutien-gorge moderne, différents dispositifs de soutien se sont succédé : strophium, sangles, brassières, bandeaux, corsets et corselets.
Mais au XIIe siècle, avec la mode des vêtements moulants, finie la liberté: taillé près du corps, lacé, le corsage enserre le buste comme une cuirasse. Les vêtements étranglent à nouveau une poitrine que le puritanisme moyenâgeux préférerait effacer.
Trois siècles plus tard, nouveau bouleversement: montrer la naissance des seins est chose permise, sinon souhaitée. Dans le duché de Bourgogne, les femmes arborent une ceinture sous la poitrine pour remonter le corsage. Même si certains prédicateurs et le clergé s'en offusquent, les seins sont dressés, mis en évidence. Immortalisée par Jean Fouquet, Agnès Sorel (favorite de Charles VII) lance même la mode du sein dévoilé.
L'attitude redevient vertueuse sous Charles Quint puis Henri II. Les femmes sont captives de robes sombres fermées jusque sous le menton et se voient forcées de renfiler un corset qui n'a vraiment rien d'un accessoire érotique. La réaction viendra d'abord de la Régence. Finies les polémiques autour de la gorge. Les discours libertins les remplacent, et si le corset reste d'actualité, des baleines plus souples et plus nombreuses contribuent à le rendre moins contraignant, les décolletés refleurissent.

Les premiers modèles de soutien-gorge

création d'Hermine Cadolle

 

Le soutien-gorge est une création française : il a été inventé par Hermine Cadolle en 1889 et présenté lors de l'exposition universelle de Paris sous le nom de "Bien-Etre".
Ce premier modèle était un simple corset coupé en deux sous la poitrine pour être plus confortable.
L'origine exacte du soutien-gorge tel que nous le connaissons est encore discutée.
Il fut d’abord appelé "gorgerette" ou "maintien-gorge", avant que son nom actuel apparaisse dans le dictionnaire Larousse en 1904.  
Le modèle de Mary Phelps Jacob

Le premier modèle présentant deux bonnets séparés a été crée en 1913 par l’américaine Mary Phelps Jacob. Son invention sera commercialisée par la Warner Brothers Corset Company en 1931. A la même période, une autre femme, Rosalind Kind, invente un modèle de soutien-gorge composés de deux triangles croisés devant et dans le dos.

Evolution du soutien-gorge

Alors que les premiers modèles de soutien-gorge étaient en lin, le choix des matières s’est diversifié à partir des années 1920, lorsque cette pièce de lingerie a connu un véritable essor.
Des modèles en mousseline, en soie ou en batiste font alors leur apparition.
Cet accessoire, plus fonctionnel qu’un corset, apparaît mieux adapté aux besoins de l'époque et reçoit le soutien des couturiers Paul Poiret, Madeleine Vionnet ou Nicole Groult.
La création des modèles pigeonnant, mettant en valeur le décolleté des femmes, date des années 60. Elle marque une évolution de ce sous-vêtement d’une utilisation pratique vers une fonction esthétique. Lejaby lança un modèle pigeonnant dès 1956, bientôt suivi par Playtex et son "cœur croisé" le premier soutien-gorge à armatures non métalliques.

7 commentaires:

  1. Je ne savais pas tout ça! C'était for intéressant à lire!

    RépondreSupprimer
  2. Le moins que l'on puisse dire c'est que les premiers soutien-gorges étaient tout sauf sexy ! Ca a bien changé maintenant !
    Tes articles sont toujours super intéressants à lire ;)
    Bon week-end ;)

    RépondreSupprimer
  3. 1889..ouaaah ! on se demande comment elles faisaient avant !
    Bravo tu as fait un super article, bien documenté!

    www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
  4. Hello, after reading this remarkable post i am also happy to share my knowledge here with friends.


    Stop by my homepage ... conejo rampante

    RépondreSupprimer