dimanche 2 septembre 2012

« Je ne veux pas être riche. Je veux être merveilleuse.  » de Marilyn Monroe


Elle est née le 1er juin 1926 au Los Angeles Général Hospital. Sur le certificat de naissance, on peut lire Norma Jeane Mortensen mais elle fut parfois appelée Norma Jeane Baker. Sa mère la place en famille d'adoption alors que le bébé n'est âgé que de quelques jours. Celle-ci ne vient la voir que le week-end et parfois reste longtemps sans voir sa fille car elle fait de fréquents séjours en hôpitaux psychiatriques. Il semble que cela soit un trait particulier à la famille maternelle de Norma Jeane.
Les sept premières années de la petite fille sont assez stables. Ayant mis assez d'argent de côté pour s'offrir un bungalow sa mère la récupère. Cette situation ne dure pas longtemps car elle est de nouveau internée. Norma Jeane est alors confiée à diverses familles d'adoption et orphelinats sous la tutelle de sa "tante" Grace, une amie de sa mère. Mais lorsque Grace décide de se marier, elle délaisse quelque peu Norma Jeane, elle obtient la tutelle officielle de l'enfant et celle-ci vient donc vivre avec elle et son mari.
A 16 ans Norma Jeane épouse Jim Dougherty un voisin de 5 ans son aîné. Mariage quelque peu "arrangé" par "tante Grace". La cérémonie à lieu le 19 juin 1942 à 20h30. Norma Jeane entame une vie de femme au foyer, mais la guerre incite son mari à s'engager dans la marine. Malgré la fréquentation assidue du cinéma de son quartier Norma Jeane s'ennuie ferme. Elle trouve du travail comme vérificatrice de parachutes à la R. Plane Co.

C'est un photographe de l'armée ayant pour consigne de photographier des femmes au travail pour relever le moral des troupes qui la remarque. Elle fait la couverture du magazine "Fank" du 26 juin 1945. Pleine d'assurance et nourrie de rêves de gloire depuis son enfance, elle se présente à l'agence de mannequins d'Emmeline Snively "Blue Book". C'est cette dernière qui l'incite à se décolorer en blonde pour plus de "piquant". Elle commence alors à se dire que la carrière de mannequin est incompatible avec celle d'épouse et malgré les réticences de Jim, elle obtient le divorce qui sera prononcé le 2 octobre 1946.
La même année, elle fait la couverture de tous les magazines, Miss Snively lui arrange une entrevue avec Ben Lyon le recruteur de talents de la 20th Century Fox qui lui permit de faire un bout d'essai. Le verdict est sans appel : elle est pourvue d'une qualité déterminante, le "sex-appeal". Lyon a une initiative de génie c'est de donner un nouveau nom à cette nouvelle femme. Il propose Marilyn en hommage à l'actrice Marilyn Miller et c'est Norma Jeane qui propose Monroe, le nom de famille de sa grand-mère maternelle.
Elle tourne deux petits rôles pour la Fox mais son contrat n'est pas renouvelé. Elle signe alors un contrat d'essai de 6 mois avec la Columbia où elle joue quelques rôles secondaires dans des films de série B. Pendant ce temps, elle prend des cours d'art dramatique et de diction. La Columbia ne renouvelant pas son contrat, Marilyn se retrouve au chômage. Elle accepte alors de poser pour de nombreux reportages photographiques notamment avec Tom Kelley qui réalisa le fameux calendrier scandale ou elle pose nue.
En 1950, Groucho Marx l'engage pour le film "La pêche au trésor" car selon ses dires "elle a le plus beau cul de la profession !" Jonnhy Hyde fait engager Marilyn pour le film de John Huston "Asphalt Jungle". A la sortie du film c'est un gros succès personnel pour Marilyn. La M.G.M. est submergée de courrier à son sujet mais lui refuse un contrat. La Fox l'engage. Sa carrière est lancée. C'est alors qu'éclate le scandale du calendrier (en 1952). La Fox affolée demande à sa vedette de nier qu'il s'agit d'elle. Marilyn refuse et s'explique publiquement. "J'avais besoin d'argent" dira-t-elle.

Au sujet du scandale de ce calendrier, la poste estima qu'il avait un caractère pornographique et en interdit la diffusion dans certains états. Une version retouchée est alors apparue avec des vêtements dessinés sur la photo originale.
Début 1952, elle rencontre Joe DiMaggio, idole du base-ball. Ils se marièrent le 24 janvier 1954, mais Joe ne supporte pas le succès de Marilyn, le regard des hommes sur elle, ses décolletés et ses jupes moulantes, le divorce est prononcé le 27 octobre 1954.
C'est aussi à cette période que s'amorce sa relation avec Arthur Miller. Auteur dramatique, marié et père de 2 enfants, celui-ci obtient le divorce le 11 juin 1956 et épouse Marilyn le 29 juin. Toujours en recherche d'une "vraie" famille, elle s'intègre totalement à la cellule familiale de Miller, ses 2 enfants et ses parents. L'été 1956 passé à Amagansett fut l'époque la plus heureuse de sa vie. En Juillet, elle se découvre avec joie enceinte mais c'est un bonheur de courte durée car il s'agit d'une grossesse extra-utérine qu'il faut interrompre au grand désespoir de Marilyn qui sombre dans la dépression. A deux reprises on la sauve d'overdoses de barbituriques.
Le métier d'écrivain de Miller l'oblige à une certaine solitude qui au début, semble convenir à Marilyn, mais à la longue, l'isolement lui pèse et Miller insiste pour qu'elle accepte le tournage de "Certains l'aiment chaud". Sur les plateaux de cinéma, elle agace tout le monde par ses caprices et aussi ses nombreux retards. Fin décembre, elle fait une fausse couche et même le triomphe de "certains l'aiment chaud" ne la sort pas de sa déprime. Son couple se détériore. Pendant le tournage du film "Le milliardaire" le bruit court d'une idylle entre Marilyn et Yves Montand. Les relations du couple vont de mal en pis et ils se séparent en novembre 1960. Suit alors une longue période de dépression. Séjours en clinique, abus d'alcool et de médicaments.
Début 1962 Marilyn à (probablement) une liaison avec Robert Kennedy. Cela semble lui remonter le moral et elle entame le tournage d'un autre film. Il est plus que possible qu'elle ait eu aussi une liaison avec le Président Kennedy. Paradoxalement, après sa mort, on trouvera une lettre inachevée adressée à Joe DiMaggio dans laquelle elle lui fait part de son intention de se remarier avec lui...

En mai 1962, elle est conviée à chanter "Happy Birthday" au Madison Square Garden pour l'anniversaire du Président Kennedy. Mais elle l'interprète à sa manière en chantant, susurrant, haletant... Ce à quoi le Président répondit : "Après d'aussi douces paroles, je peux prendre ma retraite". Le tournage de "Quelque chose doit craquer" est interrompu en juin 1962, Marilyn étant trop épuisée physiquement ne peut continuer. Elle sera contrainte ainsi que Dean Martin son partenaire, à payer des dommages et intérêts à la Fox pour rupture de contrat.
Le matin du 5 août 1962, on découvre Marilyn morte à son domicile. Officiellement l'enquête conclut à un suicide. Plus de 30 ans ont passés et le mythe Marilyn est toujours bien vivant.

11 commentaires:

  1. qui n'est pas amoureux d'elle?! sa vie est un roman je viens de finir une de ses bio elle a vraiment eu une enfance assez triste et mariée très tôt aussi..quel destin!


    http://www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne peux que confirmer... elle a eu une jeunesse très triste

      Supprimer
  2. Une vie de larmes et de joies et une belle femme.

    RépondreSupprimer
  3. Quelle vie avec des heurts mais quelle femme si femme et si fragile, merci pour ce récit !!

    RépondreSupprimer
  4. Un mystère quand même...
    Super article sur une femme vraiment différente
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  5. De tous les blogs que j'ai visité, j'ai trouvé les meilleures informations sur le vôtre. Merci du partage et ... continuez à faire votre bon travail. Je sais par expérience que ce n'est pas toujours facile! :)

    RépondreSupprimer