mardi 4 décembre 2012

Visite du château de Chenonceau


Etant une fan d'histoire, je ne pouvais passer à côté des Châteaux de la Loire, merveilles de la France et classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. 
Aujourd'hui, c'est Chenonceau que je vous présente. Le château des Dames. 
Il est reconstruit en 1513 par Katherine de Briçonnet, une femme de la petite noblesse du XVIe siècle, tourangelle appartenant à une famille de grands financiers et épouse de Thomas Bohier. Mais avant, Chenonceau est un petit château datant du  XIIIè siècle avec son moulin. Le pont n'existe pas encore.
Thomas Bohier meurt en 1524. À sa mort un contrôle des comptes publics met en évidence des malversations. François Ier impose alors une forte amende à ses héritiers (le roi réclame près de 190 000 livres tournois au fils de Thomas, Antoine) et confisque le domaine en 1535. 
Henri II l'offre à sa favorite Diane de Poitiers. Elle fait aménager sur la rive droite du Cher, le jardin qui porte son nom et confie à son architecte ordinaire, Philibert de l'Orme,  le soin de construire un pont reliant le château à la rive gauche afin d'y créer de nouveaux jardins et d'accéder à de plus grandes chasses.

À la disparition de Henri II, mortellement blessé lors d'un tournoi en 1559 par le capitaine de sa garde écossaise Gabriel Ier de Montgomery, Catherine de Médicis tient enfin sa revanche après des années d’humiliation passées dans l’ombre de la favorite et contraint sa rivale Diane de Poitiers, à restituer Chenonceau à la Couronne et à accepter en échange le château de Chaumont-sur-Loire.
Reine-mère après les accessions successives au trône de ses fils, François II, Charles IX et Henri III, Catherine fait édifier sur le pont de Diane deux galeries superposées formant un espace de réception unique au monde, et donnant ainsi au château son aspect actuel.
L'histoire du château est marquée par les femmes qui en furent les propriétaires et les bâtisseuses, d'où son surnom de « château des Dames ». Parmi elles, Louise de Lorraine épouse de Henri III dont la chambre, au second étage, porte le deuil de son mari assassiné en 1589. Elle vécut ainsi à Chenonceau jusqu'à sa mort, et fut entourée de religieuses qui avaient élu domicile à Chenonceau, le transformant en une sorte de couvent à la mort de Catherine.
Pendant la Première Guerre mondiale, Gaston Menier, le propriétaire du château, installa un hôpital militaire où 2 254 soldats blessés furent soignés.
Durant la Seconde Guerre mondiale, l'édifice se retrouve à cheval sur la ligne de démarcation avec un côté en zone occupée et l'autre en zone libre. En 1944 une bombe tomba à proximité de la chapelle et détruisit les vitraux d'origine, remplacés ensuite par Max Ingrand.
Aujourd'hui, Chenonceau est le château privé le plus visité de la Loire et reste un joyaux de l'architecture de la Renaissance.

Ce qui reste de l'ancien château
Diane de Poitiers

11 commentaires:

  1. magnifique ! faut vraiment que je planifie un jour une visite des chateaux en France, je ne connais que Chambord.


    www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu verras, il y a pleins de petits châteaux qui valent le détour ^^

      Supprimer
  2. un très bel article
    les photos sont très jolie
    je trouve vraiment agréable de lire cela et d'en savoir plus sur le patrimoine français
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. Tu nous a vraiment fais traverser le temps ma jolie, j'ai adoré te lire...
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis contente que cette article te plait ^^

      Supprimer
  4. Ce château est magnifique, tes photos sont vraiment jolies :)

    RépondreSupprimer
  5. Ro lala que c'est beau ^^
    Merci pour ce partage :)

    New post - Kisses ♥
    http://www.mademoisellemode.com/

    RépondreSupprimer
  6. Quelle jolie coïncidence, j'en parle sur mon blog aussi :).

    RépondreSupprimer