samedi 30 novembre 2013

Il était une fois ... Irregular Choice !!


Je ne vous ferais pas l'histoire de cette marque de chaussures anglaise. Pour cela, il y a un super article ici fait par Matoushi. Je vais seulement vous raconter ma rencontre et mon coup de foudre immédiat pour la marque.

Cela a commencé il y a trois ans maintenant. Le temps était maussade et je traînais chez moi seul et abandonnée sur mon ordinateur à rechercher quelque chose pour capter mon attention. C'est sur le site de Madmoizelle que c'est arrivé. Le site faisait encore montrer les dressing des abonnées et c'est celui d'une en particulier qui m'a attiré. Je ne me rappelle plus de son nom  mais je me souviens d'un dressing magnifique fait de vêtements vintage et de style pin up. Dans cet amas de vêtements, tous plus beaux les uns que les autres, je suis tombée en admiration pour une paire de chaussures. Mais pas n'importe lesquelles, les flip flap noir.

Cela fût un véritable coup de foudre !! Il me les fallait absolument !! Malheureusement pour moi, la marque n'était pas indiquée. Il m'a fallut plusieurs heures de recherches intensives pour enfin les trouver. Mais encore un mauvais tour pour moi, elles n'étaient plus disponible. OOOOhh désespoir !!! J'étais anéanti ... Quelques semaines plus tard, les soldes commencées. Je vais, comme à mon habitude, sur Asos pour voir ce qu'ils proposent et je tombes, presque par hasard, sur des Irregular Choice. Des flip flap mais rose avec des fleurs. Ce ne sont pas les mêmes que celles sur lesquelles j'avais eu un coup de cœur mais elles me plaisaient quand même. De plus, elles étaient soldées ... je ne pouvaient que craquer !!
Depuis ce jour, j'essaye, quand j'ai les moyens, de me payer une nouvelle paire pour agrandir ma collection. Aujourd'hui, j'en suis à 7 paires et j'en suis fière !! :)

dimanche 27 octobre 2013

Happy Halloween avec un peu d'avance !! :)


De retour pour vous jouer un mauvais tour !! (référence Pokémon bonjour)
Et oui, Halloween approche à grand pas, les enfants font des régimes pour pouvoir se gaver de bonbons et moi ... et bien j'utilise enfin la box d'Halloween de l'an dernier. Il était temps !! :) En même temps, je l'avais reçu après Halloween et je me voyais mal aller en cours avec ça ^^. 
C'est la première fois que je mettais des stickers et je pense ne pas trop mal m'en être sortie. Mais je crois que je les ai mis à l'envers vu que sur la plaquette ils sont censés être dorés -_-. Pas grave, c'est tout aussi joli en argenté. 
Pour faire cela, j'ai encore utilisé le vernis noir de chez Kiko (mon préféré) et le top coat vient de chez Sephora, quand leur flacon était encore rond ^^.

Sur ceux, je retourne à mon mémoire qui avance doucement mais sûrement :)
Bonne journée à tous et à toute et encore Happy Halloween !!!! :)

samedi 12 octobre 2013

L'histoire de la chaussure

Faite de cuir, la première chaussure est une enveloppe qui recouvre l'avant-pied et dont on a retrouvé le plus ancien exemplaire en Arménie où elle a été datée de 4000 ans. Quelques siècles plus tard, Ötzi, l'homme retrouvé congelé depuis la Protohistoire, portait des mocassins de cuir garnis de foin pour isoler ses pieds de la neige des Alpes. Le terme chaussure dérive du verbe chausser, issu du latin calceare « mettre des souliers ».

Dans les pays chauds comme l'Egypte, on porte la sandale, qui permet par sa forme étroite et libre d'évacuer le sable sans effort tout en se protégeant des aspérités du terrain. Le pied ainsi découvert s'aère tout en s'ornant chez les femmes de bijoux. Les impératrices romaines poussent le luxe et la séduction jusqu'à se parer de semelles d'or et de lanières en pierres précieuses. On est ici bien loin des sandales d'ouvriers que les Egyptiens réalisaient en 3500 ans avant J-C en enfonçant leurs pieds dans le sable humide et en moulant les empreintes de papyrus tressé.

À partir du Moyen-Âge, l’histoire des chaussures, de même que celle du costume, devient non seulement une affaire de statut social mais aussi de mode. Au XIIIème siècle, la forme des souliers évolue avec la mode des chaussures à bouts longs et pointus : les poulaines. Ces chaussures de forme allongée étaient dotées d’une extrémité pointue, généralement relevée, pouvant mesurer jusqu'à 50 cm. Le bout des chaussures était alors rembourré avec de la mousse ou du chanvre pour rendre la pointe rigide. Plus le rang social d’une personne était élevé, plus la pointe de sa chaussure était longue. Pour les rois, elle pouvait être aussi grande qu’ils le voulaient. Au XVe siècle, les chaussures à la poulaine sont longues et effilées. Elles étaient conçues pour adhérer le plus près possible des orteils. Ce modèle a ainsi donné naissance aux chaussures à l'orteil qui épousaient parfaitement la forme des orteils.
chaussures XVIIIè siècle

À la Renaissance, les chaussures retrouvent des bouts plus larges et plus pratiques. Au XVIème siècle apparaissent ainsi les souliers à pied d'ours ou bec de canard, des souliers très ouverts à large bout carré.

chaussures début XXème siècle
Au cours du XXème siècle, l’histoire des chaussures a été marquée par une grande diversification des formes, de l’invention des godillots au cours des années 1940 à celle des talons aiguilles dans les années 1950.

mardi 3 septembre 2013

A quoi ressemble la chambre des femmes à travers le monde ?

Coucou tout le monde !! Comment allez-vous aujourd'hui ?
Moi ça va et je souhaiterais vous faire part de ce que je viens de lire il y a quelques minutes.
J'ai découvert un article qui parle de deux photographes, Gabriele Galimberti et Edoardo Delille, qui ont parcouru le monde avec pour objectif de photographier les chambres des femmes pauvres ou riches, garçons manqués ou vrais fashionistas. Ce projet s'intitule Mirrors and Windows et montre que cet endroit des plus intime pour la femme révèle tous ses secrets pour un œil averti et les photos ici font part des reflets des histoires personnelles de chacune et également des histoires de la société.
Parmi tous ces portraits, on peut apercevoir des femmes avec leurs enfants, des sœurs, des femmes tatouées, ...

Giselle, 20 ans, Rio De Janeiro


Katja, 27 ans, Cologne
Mickayla, 23 ans, Londres
Altidon, 19 ans, Haïti

mercredi 28 août 2013

L'histoire du motif Liberty


Le motif liberty vient tout simplement de son fondateur : Arthur Lasenby Liberty.
Il créa son affaire en 1875, aidé par sa belle famille qui lui prêta 2000£, en ouvrant sa première boutique de décoration au 218a Regent Street à Londres. Il ne put acquérir qu'une partie du magasin, dans un premier temps, qui ne vendait que des objets décoratifs, des tissus d'ameublement et des objets d'arts japonais et asiatiques. L'ascension fut fulgurante et en 18 mois, Liberty remboursa son prêt et acheta la seconde moitié du magasin. Il agrandit son magasin, par la suite, en achetant les immeubles voisins. Ses tissus fabriqués au Japon se dégradant, il ramena la production en Angleterre.

Arthur Lasenby Liberty
Le Magasin "Liberty - departement store" devint ainsi l'endroit le plus à la mode de Londres et les tissus "Liberty" étaient utilisés pour l'ameublement comme pour les vêtements.
Le succès des tissus fut tel, que Liberty décida d'importer des tissus bruts et de les faire teindre et imprimer en Grande Bretagne, grâce aux teintureries et manufactures d'impression Thomas Wardle de Leek dans le Staffordshire et Edmund Littler de Merton Abbey dans le Surrey. Vers 1890, Liberty reprit la production totale des imprimeries textiles Littlers, et ses produits devinrent les tissus d'art Liberty, the "Liberty Art Fabrics".
Arthur Lasenby Liberty voulait changer le regard que l’on pouvait avoir sur la décoration et la mode et surtout sur la manufacture des produits. Il démocratisa le fameux et célèbre Tana Lawn, un tissu fabriqué en coton luxueux à 100% et très finement tissé avec un toucher soyeux, qui a fait et qui fait encore la réputation du tissu. La tradition fut perpétuée après son décès et la marque connut un regain de succès dans les années 60 avec le mouvement "flower power" où les tissus à motifs fleuris sont redevenus à la mode. C’est à ce moment-là que Liberty of London réédita des motifs issus de ses archives provenant d’anciens motifs issus de l’Art Nouveau du début du 20ème siècle.
Aujourd'hui, le motif liberty a laisser un peu de place au motif fleuri mais reste le leader dans son domaine.


dimanche 25 août 2013

Dentelle et rayures


Coucou tout le monde !! Comment ça va aujourd'hui ??
Moi un peu stressée par le déménagement à Tours pour mes études et arriver dans une université beaucoup plus grande que l'ancienne et ne connaître personne :( Mais  je vais m'adapter, j'ai l'habitude avec tous les déménagement que j'ai fait dans ma vie avec mon père militaire.
Pour ce qui s'agit de la tenue, cela fait des années que je possède cette robe Promod et je ne vous l'avez pas encore montrer !!! Honte à moi parce que cette robe est très belle !! Achetée au départ pour le bal de promo de ma fac, elle continu de me suivre dans la vie quotidienne (sans vent de préférence). Pour l'occasion je l'ai associé à mes escarpins Xanaka (un énième magasin de fermé chez moi), des escarpins qui ont bien vécu et qui commencent à s'abîmer :( C'est dommage parce que je ne pense pas que j'en retrouverais d'aussi jolies.












Robe : Promod
Ceinture : Pimkie
Escarpins : Xanaka


jeudi 22 août 2013

Regarde-moi ... Euuuhh oui mais où ??


Un petit délire d'Halloween avant l'heure ^^. L'idée m'est venue par l'intermédiaire du site Pinterest où j'ai vu un très joli nail art sur ce thème. Je me suis dit "pourquoi pas essayer ?" et quelques très loooonngues minutes plus tard, voici le résultat. Bon, c'est pas effrayant mais c'est marrant à porter et d'entendre les commentaires des autres ^^. Et puis, pour parfaire le thème Halloween, j'ai ressorti ma bague tête de mort histoire de finir gothique lol. Plus que la tenue et j'étais bonne pour aller frapper aux portes et demander des bonbons...



lundi 12 août 2013

Achats de soldes 2ème partie + résultat concours


Coucou tout le monde !! Comment allez-vous ??
Pour ma part, j'ai passé un bon week end à Tours avec mes amis et je reviens vers vous aujourd'hui pour vous montrer la dernière partie de mes achats soldés. Vous avez déjà pu voir le top tie and dye Jennyfer porté dans un précédent post mais ce n'était pas mon dernier achat ^^ J'ai profité des soldes pour m'acheter des choses qui me manquaient comme ce pantalon en toile à motif fleuri trouvé sur le site Sheinside, mon nouveau site préféré ^^. Il est tellement doux que je passe mon temps à le caresser !! 
Je vous avoue aussi que la photo est sombre car il a fait très chaud et j'ai préféré laisser le volet fermé pour garder un maximum de fraîcheur dans ma chambre et ainsi ne pas étouffer la nuit. Donc le flash était de mise pour faire les photos ^^.
Je viens également de me rendre compte que j'ai une obsession pour les fleurs ... jupes, chaussures, robes, top et maintenant pantalon, tout y passe !! 

Mais il est temps désormais de passer à ce qui vous intéresse vraiment ... la gagnante du concours pour les 2 ans du blog !!! Il s'agit du commentaire n°10 : lucie alias modeuse timbree ... Merci de me contacter par mail en m'envoyant ton adresse ^^
Félicitation à elle et merci à toutes d'avoir participer au concours ^^


J'ai aussi un goût prononcé pour les bijoux en forme de nourritures ... va savoir pourquoi -_- mais je trouve ça trop mignon ^^


Razzia sur les vernis Sephora en fin de soldes à 1€ chacun ... comment résister ?? Surtout que maintenant, le flacon a changer et que je n'arrive pas à m'y faire -_-


Septième paire d'Irregular Choice et à -50% !!! Elles sont trop mignonnes et me font un peu penser aux chaussures époque 17/18è siècles ^^


Il ne restait plus que ma taille ... c'était un signe pour les prendre ^^ en plus, à 7€ au lieu de 30€ chez Pimkie, je ne pouvait décemment pas les laisser !!


Je suis tombée raide dingue de ce motif fleuri CANON !! En plus, j'aime le site Sheinside qui te fait cumuler des points pour réduire le prix de ce que tu achètes.


Et pour finir, une jupe fleuri (quoi encore !!) de chez Bershka 5€ au lieu de 8€, bon c'est pas une grosse réduction mais elle n'était pas cher au départ.

vendredi 9 août 2013

vole ma jolie coccinelle


Coucou tout le monde !!! Comment allez-vous ??
Pour moi ça va, j'entame mes heures de conduite et pour le moment tout ce passe bien, je n'ai encore tué personne !! :)
Aujourd'hui, petit post nail art avec ma première tentative de coccinelle. Bien sûr, je vous montre la main la plus réussi car l'autre, c'était une catastrophe, on ne reconnaissait pas la coccinelle -_- Je trouve que cet animal est bien utile à la nature en mangeant les insectes nuisibles et en plus, je trouve ça joli.
Pour faire ce nail art, j'ai utilisé 2 vernis Sephora (le blanc et le rouge) et un vernis kiko noir pour les détails. J'espère que ça vous plaira ^^
N'oubliez pas non plus le concours, derniers jours pour y participer : http://lhistoiredelamode.blogspot.fr/2013/08/concours-des-2-ans-du-blog.html
Sur ceux, je vous laisse et je retourne faire un peu bronzette ^^
Bonne journée à tous et à toutes !!



jeudi 1 août 2013

Concours des 2 ans du blog



Bonjour tout le monde !!! Comment allez-vous ??
Aujourd'hui, c'est un post un peu spécial que je vous propose, puisque c'est les 2 ans du blog. Je vous organise donc un joli petit concours avec des cadeaux choisi par moi-même ^^ J'espère qu'ils vous plairont !!
Ce lot comprend :
- une bague nœud
- des boucles d'oreilles en forme de cookies
- un vernis sephora n°65 Sunrise on the moon
- un vernis sephora n° L93

Pour les gagner, rien de plus simple, il vous suffit d'être abonné à mon blog et de répondre à une question de curiosité de ma part (et oui je suis une sacrée curieuse).

Quelle vêtement possédez-vous que vous n'oseriez  jamais porter en dehors de chez vous ?

Pour ma part, il s'agit de mes vieux tee shirt venu tout droit de Nouvelle Calédonie et qui ne me servent que pour dormir ou flâner chez moi ^^.

Le concours s'arrête le 10 août à minuit. BONNE CHANCE à toutes !!!! :)

mardi 30 juillet 2013

Le Château de Menetou-Salon

Façade 19ème siècle, époque de l'agrandissement

Coucou tout le monde !!! Comment allez-vous ??
Pour ma part, je reviens d'une charmante visite de château, celui de Menetou-Salon. Il se situe non-loin de Bourges.
Propriété des Comtes de Sancerre depuis le règne de St Louis, le domaine fût vendu au Grand Argentier du Roi Charles VII, Jacques Cœur en 1448. Peu de temps après Jacques Cœur tomba en disgrâce et ses biens furent confisqués.

façade 14ème siècle
Après avoir appartenu à diverses familles, c’est au 18e siècle que le Château de Menetou-Salon échut en héritage à la famille Brancas Lauragais, dont la fille Pauline, en 1773, épousa Louis Engelbert, Prince et Duc d’Arenberg. Le Château est depuis la résidence de la branche française des Princes d’Arenberg.
C’est au 19e siècle que le Prince Auguste d’Arenberg, personnage central du Château, décide de l’agrandir et de l’embellir. Il en fait le symbole de son implantation dans le Cher.
Pour cela, il fait appel à l’architecte Paul Ernest Sanson (1836-1918) qui réalise ici un ouvrage s’inspirant du Palais Jacques Cœur, à Bourges. Ces travaux d’agrandissement se dérouleront de 1884 à 1891. Six ans de travail acharné pour un coût global de 1,7 million de Francs or. Le résultat est remarquable et incite à considérer le Château de Menetou-Salon comme le fleuron du néo-gothique. (Source http://www.chateau-menetou-salon.com/le-chateau/historique )

Devant un tel bâtiment, on ne peut que se sentir tout petit tellement il dégage de beauté. Mais j'ai été un peu déçu de la visite car, le château étant privé, on ne peut pas visiter grand chose, 4 pièces + une en travaux depuis plus d'un an et les photos de l'intérieur sont interdites. Je ne peux donc pas vous montrer la magnifique bibliothèque style anglais avec sa cheminée comportant un passage secret d'où, paraît-il, la comtesse Du Barry serait passée pour rejoindre son amant. Ses valets, voyant que la pièce se refroidissait, allumèrent la cheminée. Mauvaise idée car la comtesse se retrouva coincée à l'intérieur, appelant "à l'aide". C'est cela avoir le feu aux fesses !!! :)

Le pigeonnier

De plus, le château comporte également une collection de voitures toutes plus belles les unes que les autres comme par exemple la Rolls Royce type Phantom III datant de 1937 et n'existant qu'en 300 exemplaires et une turcat mery de 1912 unique en son genre car la deuxième a brûlé quelques années auparavant. Enfin, le château comporte aussi un pigeonnier avec des paons albinos.

Hispano-suiza de 1923
Rolls Royce type Phantom III de 1937
Turcat Mery de 1912
Pour finir, voici une photo de ma tenue. Toute simple car ne faisant pas assez chaud pour mettre une jupe et pas assez froid pour mettre une pull. J'ai opté pour une tenue confortable pour visiter le château, donc mes ballerines étaient de sortie ^^ La photo a été prise devant le petit labyrinthe.


Débardeur : Jennyfer
Pantalon : ?
Ballerines : Mim

jeudi 11 juillet 2013

La mode des années 70


 
Commençons par rappeler le contexte histoire de la fin des années 60. Les changements sociaux radicaux opérés entre les années 58 et 59 (droits civiques, exploration de l’espace, mouvements féministes, nouvelles technologies) ont énormément influencés sur les mentalités, le mode de vie, et indirectement, la mode, car tout ou presque respirait l’extravagant, l’extraordinaire, le brillant et le mouvement. Il n’en fallait pas moins pour voir émerger le disco !
Dans la lignée des années 60, on a pu constater la naissance des pantalons pattes d’éph, qui se sont imposés comme référence absolue de la mode. En parallèle, l’époque fait la part belle aux jeans effilochés ainsi qu’aux chemises teintes et parsemées de motifs colorés. On a pu voir également l’essor de la mode dite Unisexe : le blazer à revers a rencontré un franc succès puis à été déclinés dans de nombreux modèles et en utilisant des matériaux nouveaux.
Un autre fait marquant se caractérise par la passion des hommes des années 70 pour les cravates géantes. Pour ainsi dire, la mode tranche avec celle des années 60 car elle impose des idées de liberté, d’aisance et de couleur.
La mode années 70 révolutionne les codes sociaux. De la liberté avant tout ! De nouvelles matières, de nouvelles tendances, de nouveaux codes. L’audace est sans aucun doute ce qui définit le mieux la mode 1970. On ose les pois, les rayures, les superpositions, les paillettes, les associations de couleurs… les années 70 sont synonymes d’extrême. Les différents courants culturels sévissant à cette période ont tous en commun de ne reculer devant rien ; les hippies, les punks et les fans de disco s’expriment aussi bien à travers la musique qu’à travers leurs tenues vestimentaires.
A l’époque, on fredonnait la chanson "No Woman no Cry" de Bob Marley, la terre entière écoutait Ike & Tina Turner et Michael Jackson commençait à peine sa carrière solo…
C’est aussi la période où les femmes s’expriment et clament leur envie d’exister par elles-mêmes. La révolution de mai 68 donne le ton, les mœurs changent et forcément : les looks aussi. Dans les années 70, les femmes osent tout : pantalons, imprimés orientaux, couleurs, strass, matières brillantes…. Et avec un seul mot d’ordre, "Peace & Love".
Le pantalon se démocratise et se porte en toutes occasions et le patte d’éph est en plein essor. La mode des années 70, c’est aussi l'explosion du "blue jean". En ville, au bureau ou en soirée, c'est toujours le jean qu'on choisit. Souvent customisé ou encore déchiré - pour un effet "rock" - le jean est l’élément majeur du look seventies.

En ce qui concerne les couleurs, c'est une avalanche toutes plus vives les unes que les autres ! Du rose, du rouge, du jaune, de l’orange, du bleu électrique ou encore du vert pomme.
Cependant, on reste sur la tendance du look sixties, avec des formes géométriques toutes plus originales les unes que les autres, mais côté nouveauté, on assiste à la montée des imprimés floraux.
Il y a également l'ambiance "night fever" pour un look total disco ! Look total flashy et paillettes à gogo. Les chaussures sont à paillettes, les vêtements affichent des couleurs pétillantes, voire extravagantes. Le look disco est roi ! On n’oublie pas les cols à la John Travolta.!
Troisième grande tendance du look seventies, le style baba-cool/hippie. C'est la référence en termes de style. Pour un look total hippie, on mise sur des vêtements amples et des tissus plus ou moins fins. De longues jupes, avec une ceinture qui tombe sur les hanches. Pour les hommes, on mise sur la large chemise. Les fleurs sont le motif préféré des hippies.
Nouvelle tendance des années seventies, la "punk attitude". Cette mode année 70 atteint aussi l’Hexagone après avoir conquit les US. La créatrice, Vivienne Westwood est la première à développer ce style vestimentaire. On aborde le jean troué à tout va, porté sous un kilt pour un mélange complet de vêtements. La crête est parfois de rigueur. Cependant, les accessoires sont indispensables, comme les bracelets à clous. Le tout, évidemment porté avec les Dr Martens.
De plus, le look seventies marque l’arrivée en fanfare du tee-shirt imprimé. C’est un must have !
Le sous pull est LE vêtement qui a révolutionné les codes sociaux ! A l’origine dédié à la classe ouvrière, celui-ci revient comme un vêtement très tendance et non représentatif de la classe sociale. C’est alors un indispensable, on le retrouve à toutes les sauces! Il se porte près du corps avec un jean, une jupe ….Un basic unisexe.

L'apparence androgyne apparaît également, la femme adopte une coupe de cheveux de plus en plus courte. En revanche pour les garçons, les cheveux sont longs. Les codes sont bel et bien rompus, les cheveux longs ne sont plus uniquement réservés aux filles et vice et versa, on mise sur la carte de l’unisexe pour tout ce qui est possible de faire, surtout sur l’apparence, cheveux et vêtements. Toujours très « Peace & Love ».
La mode des années 70 rime avec talons hauts. Véritable échasse, les chaussures se veulent d’une hauteur vertigineuse ! Les bottes sont aux pieds de toutes les femmes, ainsi que les chaussures à plate-forme. Les cuissardes font aussi leur apparition.
Vers le milieu des années 70, les costumes 3 pièces connaissent un franc succès. Aux blazers à revers on ajoute à sa garde robe des gilets à 4 boutons et ses pantalons évasés. Ils sont portés dans des couleurs vives et accompagnés motifs fleuris.
Les jeunes et les adolescents allongent aussi leurs silhouettes dans de longs tee-shirt de basket américain.

dimanche 7 juillet 2013

Tendance Automne/Hiver 2013/2014

Alors que l'été vient à peine de commence, nous voilà déjà avec les tendances pour les deux saisons à venir. Les défilés sont finis et nous allons décrypter ensemble les tendances à adopter ou pas pour l'automne/l'hiver.
Alors commençons tout de suite !! :)
  • le bleu marine à porter en total look comme chez Chloé et Céline ou en version grand manteau comme chez Dries Van Noten et Jil Sander.


  • La fourrure excentrique, déjantée, pop, disco ou même punk comme chez Gucci, Kenzo, Versace, …


  • le tweed en total look comme chez Chanel, Haider Ackermann et Dolce&Gabbana mais aussi Lanvin.


  • Le tartan vu chez Saint Laurent, Stella McCartney et Céline entre autre.


  • Les cuissardes en daim ou en cuir vu chez Balmain, Emilio Pucci, Céline et Chanel.


  • Le grunge avec les cuirs cloutés, les résilles et les chemises à carreaux, vu chez Vivienne Westwood, Saint Laurent, Zadig et Voltaire et Emilio Pucci.


  • Le blanc en total look vu chez Céline, Isabel Marant, Valentino, Elie Saab, Nina Ricci.


  • Les imprimés régressifs comme bambi, des cœurs, des étoiles, … vu chez Burberry, Saint Laurent, Givenchy.


  • Les épaules bombées sur les manteaux et vestes vu chez Balenciaga, Alexander Wang, Proenza Schouler et Gucci.


  • Le look garçonne un peu rétro s'inspirant de Gavroche dans les Misérables ou bien encore des costumes du père, vu chez Ralph Lauren, Giorgio Armani, Comme des garçons.


  • Le mohair travaillé en volume. Vu chez Emporio Armani, Balmain, Alexander Wang, Jean-Paul Gaultier, Sonia Rykiel.


  • Les années 40 avec les épaules douces, les tailles fines, la jupe aux genoux, les hanches arrondies et les décolletés généreux ainsi que la silhouette en sablier. Vu chez Prada, Dior, Gucci, Marc by Marc Jacobs.


  • Le camouflage vu chez Mickael Kors, Christopher Kane, Balenciaga.


  • Les robes façon déshabillées vu chez Louis Vuitton, Moschino Cheap & Chic et Narciso Rodriguez.



    Pour ma part, j'adopterais bien les robes façon déshabillées, le tweed mais pas en total look, le bleu marine et le look garçonne ^^
    Et vous, quelle tendance adopteriez-vous ?