lundi 21 janvier 2013

La naissance du vernis


Le vernis à ongles semble avoir été inventé par les Chinois vers 3000 avant JC.
Les Chinois utilisaient une laque de couleur, faite à partir d'une combinaison de gomme arabique, de blancs d'œufs, de gélatine et de cire d'abeille. Ils ont également utilisé un mélange composé d'une poudre de pétales de rose, d'orchidée et d'impatiente mélangée à de l'alun. Ce mélange, lorsqu'il est appliqué sur les ongles pendant quelques heures ou toute la nuit, laissait une couleur allant du rose au rouge. Les Égyptiens, quant à eux, utilisaient des teintures brun-rouge obtenues à partir de henné pour colorer leurs ongles mais aussi le bout de leurs doigts.
En Chine, durant la dynastie Zhou vers 600 avant J.-C., les familles royales utilisent de l'or et de l'argent pour embellir leurs ongles. Un manuscrit Ming du XVe siècle cite le rouge et le noir comme les couleurs choisies par la royauté. Les Égyptiens aussi utilisent la couleur des ongles pour indiquer l'ordre social, avec des nuances de rouge dans la partie supérieure. La reine Néfertiti colorait en rouge rubis ses ongles de mains et de pieds. Cléopâtre préférait, quant à elle, une teinte rouille intense. Les femmes de rang inférieur qui coloraient leurs ongles n'étaient autorisées qu'à utiliser des teintes pâles.
Au début du XIXe siècle, les ongles étaient teintés en rouge avec des huiles parfumées puis meulés et lustrés avec une peau de chamois, plutôt que simplement peints. Même un siècle plus tard, les femmes continuent de polir leurs ongles en les massant avec des poudres et des crèmes teintées pour les rendre brillants. Un certain nombre de femmes au cours de cette période teintaient leurs ongles avec des vernis clairs et brillants appliqués avec des brosses en poil de chameau. Vers les années 1920, lorsque la peinture automobile est créée, cela inspire la création d'émaux de couleur pour les ongles.
"La main est ce qui va le plus loin de notre corps, la représentation la plus extérieure de soi-même", souligne Bernard Andrieu, philosophe et membre du comité scientifique de l'Observatoire Nivea. "C'est une partie de nous que nous pouvons personnaliser tout en la montrant aux autres. La manucure témoigne ainsi de la propreté et du contrôle du soi." 
Bien malin donc ce Charles Revson, qui, avec 300 dollars en poche, met au point le procédé à base de pigments donnant naissance au premier vernis à ongles coloré et opaque. Jusqu'alors, les femmes devaient se contenter d'un produit transparent, vaguement teinté, et surtout de qualité médiocre. Comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même, il joue les colporteurs, et sillonne les instituts de beauté avec ses ongles peints de toutes les couleurs, pour mieux vanter les nuances de sa gamme. Succès immédiat. Puis il a l'idée de coordonner les premiers rouges à lèvres et les vernis, en repérant que les ongles d'une femme qui portait la main à sa bouche juraient avec ses lèvres. En France, Dior dévoila son premier vernis en 1962, à travers l'une de ses célèbres publicités signées Gruau.
Aujourd'hui, le vernis est un accessoire chaque filles ne peut se passer. Il embellit une tenue, magnifie la main et nous permet des folies que l'on n'oserait pas avec les vêtements, les bijoux, les chaussures, ...

8 commentaires:

  1. Très intéressant ce billet je ne connaissais pas l'histoire du vernis

    RépondreSupprimer
  2. je ne connaissais pas du tout l'origine du vernis
    je me coucherai moins bête ce soir
    super article
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. j'avoue que moi non plus je ne connaissais pas et j'ai beaucoup appris ^^

    RépondreSupprimer
  4. et bien, ca date!!
    en tout cas cest super important d'avoir de jolies mimines;)

    http://www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
  5. très intéressant comme article! j'ai appris pas mal de choses!
    Bisous
    Aurore
    http://auroreblogmode.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  6. En 3000 !!! OMG ça date ;)
    J'adore ça

    Kisses
    http://www.mademoisellemode.com/

    RépondreSupprimer