dimanche 30 novembre 2014

La naissance du tailleur

La composante essentielle du tailleur avec, de gauche à droite : Sheinside, Ebay, Boutique chinoise, Promod, Pimkie et Bershka
Le tailleur est un vêtement spécifiquement féminin, composé d'une veste et d'une jupe ou pantalon, le plus souvent assortis et confectionnés dans un même tissu. Même si à l'époque, le tailleur se porte pareillé, il n'en est plus aujourd'hui et porter une veste avec un pantalon ou une jupe différente est à la mode. Il est aujourd'hui un élément indispensable d'une bonne garde-robe. Au XVIIe siècle, les femmes portent la hongreline, une veste agrafée sur le devant et cintrée portée avec une jupe dans la même étoffe. 
Habit d'amazone
Vers la même époque, l'habit d'amazone se démocratise pour monter à cheval. Le siècle suivant, le casaquin (une veste ajustée à longues basques) ou le caraco remplace la veste. Après le milieu du XIXe siècle, le féminisme, l'urbanisation grandissante des villes et la pratique du sport font évoluer la mode féminine vers un côté plus « pratique » et ainsi le tailleur se répand à travers l'Europe puis le monde. Le costume « tailleur » devient un vêtement pour les femmes « modernes » avec l'utilisation du drap de laine habituellement utilisé pour les costumes masculins. 
Portrait John Redfern
Ce vêtement est confectionné alors par des tailleurs pour homme et non pas par les couturiers de l'époque, sur l'initiative de John Redfern à qui est attribué la création du métier de « tailleur pour dames ». C'est à cet anglais que l'on attribue l'invention du tailleur vers 1870. Redfern, au même titre que la maison Creed, en font un élément phare de leurs créations. Mais c'est la date de 1885 qui marque le passage du tailleur d'origine anglaise vers un retour aux « modes françaises » demandé par les journalistes de l'époque. 

Alexandra Bosc, conservatrice du patrimoine au Palais Galliera, précise que « dès la fin des années 1880, on estime communément que la garde-robe idéale d'une élégante doit comporter des costumes de jour griffés Redfern et des vêtements du soir signés Worth. »


La décennie suivante, le tailleur commence à être fabriqué par les couturiers établis en France et qui instaurent dans leurs maisons des « ateliers tailleur » ou par les confectionneurs.
    « […] les maisons britanniques comme Redfern et Creed, qui possèdent des succursales à Paris, sont spécialisées dans l'ensemble tailleur, un élément important du vestiaire féminin. »
Ce vêtement n'est plus uniquement réservé aux activités sportives mais devient peu à peu un vêtement de jour. Le tailleur est, au début du XXè siècle, la « pièce centrale de la garde-robe féminine ». La longueur de la jupe, jusque là très longue, raccourcit légèrement et, au même titre que la robe, le tailleur fait alors partie de la tenue vestimentaire des événements mondains.
    « La maison anglaise Redfern & Sons applique alors les principes de la coupe masculine aux tenues de sport pour les femmes, en concevant toutefois une version plus féminine du tailleur. Ses vestes et jupes coordonnées sont coupées dans des tissus robustes comme le tartan ou le tweed à chevrons, mais la diffusion du tailleur en milieu urbain, au xxe siècle, exige ensuite des tissus plus légers comme le serge (en hiver) et le lin (en été). »
Celui-ci est décliné en de multiples versions ; il sert toujours à monter à cheval (avec une jupe plus longue d'un côté pour bien tomber sur le cheval), à bicyclette, le nouveau sport de l'époque, mais également à voyager.

Le costume de voyage est décrit ainsi : « Il y a deux manières de comprendre la toilette de voyage : ou bien elle est composée de la robe et du manteau, ou bien d'un tailleur à robe entière ou blouse séparée augmentée d'une cape mobile que l'on jette sur les épaules […]» 
 
Très rapidement, par son coté pratique et élégant, le vêtement s'étend à toutes les couches de la société et devient « la tenue idéale pour rendre des visites ou faire les boutiques. » Durant la Première Guerre mondiale, l'ensemble jupe et manteau devient plus pratique que la traditionnelle robe pour le travail des femmes. À la fin des années 1940, les femmes se marient en tailleur. Ce dernier est alors produit en grande quantité. En 1947, Christian Dior révolutionne la mode en présentant sa première collection composée de la ligne Corolle et de ce qui deviendra l’iconique Tailleur Bar. Celui ci, est composé d'une veste à la taille cintré s'élargissant sur les hanches et d'un jupe tombant jusqu'aux mollets. À la suite de Dior, Gabrielle Chanel lance son « Tailleur Chanel » au milieu des années 1950. Dans les années 1960, Yves Saint Laurent popularise le look androgyne pour les femmes en les habillant avec un smoking-pantalon, continuité du tailleur. Oublié dans les années 1970, il devient le symbole de la career woman des années 1980 et du Power dressing, entre autres représenté par les créations hyperféminines de Thierry Mugler ou de Claude Montana. 

22 commentaires:

  1. C'est sympa ce genre d'articles ! J'avais le meme blazer fleuri Ebay que toi =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je l'avais vu ^^ je le trouve vraiment bien pour l'été !! :)

      Supprimer
  2. merci pour cet article hyper intéressant ! tu dois lire pas mal pour être aussi bien documentée et organiser ainsi ta réflexion ! (j'aimerais bien connaître tes livres préférés sur la mode ! )

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ferais un article si tu veux savoir ce que je lis ^^
      bises

      Supprimer
  3. Passionnant ton billet et très interessant
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. C'est super intéressant ^^

    kisses
    http://www.mademoisellemode.com/

    RépondreSupprimer
  5. Très intéressant cet article, ça me rappelle mes études :D

    RépondreSupprimer
  6. ah le tailleur
    c'est vraiment un basique de son dressing
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je trouve aussi ^^ pour un look élégant

      Supprimer
  7. Très interessant cet article ! C'est passionant et c'est un grand basique :)

    kisses
    laurie
    http://withstyleandchicblog.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  8. C'est un des indispensables de mon dressing qui vieillit très bien
    Merci pour cette petite rétrospective
    bises

    RépondreSupprimer
  9. Ton article est vraiment ultra intéressant. Je trouve que les hongrelines ont vraiment un charme fou.
    J'ai acheté une veste de tailleur au mois d'Octobre car je n'en avais pas réellement jusque là, c'est vraiment un indispensable.
    Bises et merci pour cet article très instructif :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis contente que les vestes de tailleur te plaisent !! :)
      bises

      Supprimer
  10. Complètement d'accord avec les filles ! Article très complet et vraiment bien écrit :)
    Tailleur, tailleur mon amour

    RépondreSupprimer