dimanche 30 novembre 2014

La naissance du tailleur

La composante essentielle du tailleur avec, de gauche à droite : Sheinside, Ebay, Boutique chinoise, Promod, Pimkie et Bershka
Le tailleur est un vêtement spécifiquement féminin, composé d'une veste et d'une jupe ou pantalon, le plus souvent assortis et confectionnés dans un même tissu. Même si à l'époque, le tailleur se porte pareillé, il n'en est plus aujourd'hui et porter une veste avec un pantalon ou une jupe différente est à la mode. Il est aujourd'hui un élément indispensable d'une bonne garde-robe. Au XVIIe siècle, les femmes portent la hongreline, une veste agrafée sur le devant et cintrée portée avec une jupe dans la même étoffe. 
Habit d'amazone
Vers la même époque, l'habit d'amazone se démocratise pour monter à cheval. Le siècle suivant, le casaquin (une veste ajustée à longues basques) ou le caraco remplace la veste. Après le milieu du XIXe siècle, le féminisme, l'urbanisation grandissante des villes et la pratique du sport font évoluer la mode féminine vers un côté plus « pratique » et ainsi le tailleur se répand à travers l'Europe puis le monde. Le costume « tailleur » devient un vêtement pour les femmes « modernes » avec l'utilisation du drap de laine habituellement utilisé pour les costumes masculins. 
Portrait John Redfern
Ce vêtement est confectionné alors par des tailleurs pour homme et non pas par les couturiers de l'époque, sur l'initiative de John Redfern à qui est attribué la création du métier de « tailleur pour dames ». C'est à cet anglais que l'on attribue l'invention du tailleur vers 1870. Redfern, au même titre que la maison Creed, en font un élément phare de leurs créations. Mais c'est la date de 1885 qui marque le passage du tailleur d'origine anglaise vers un retour aux « modes françaises » demandé par les journalistes de l'époque. 

Alexandra Bosc, conservatrice du patrimoine au Palais Galliera, précise que « dès la fin des années 1880, on estime communément que la garde-robe idéale d'une élégante doit comporter des costumes de jour griffés Redfern et des vêtements du soir signés Worth. »


La décennie suivante, le tailleur commence à être fabriqué par les couturiers établis en France et qui instaurent dans leurs maisons des « ateliers tailleur » ou par les confectionneurs.
    « […] les maisons britanniques comme Redfern et Creed, qui possèdent des succursales à Paris, sont spécialisées dans l'ensemble tailleur, un élément important du vestiaire féminin. »
Ce vêtement n'est plus uniquement réservé aux activités sportives mais devient peu à peu un vêtement de jour. Le tailleur est, au début du XXè siècle, la « pièce centrale de la garde-robe féminine ». La longueur de la jupe, jusque là très longue, raccourcit légèrement et, au même titre que la robe, le tailleur fait alors partie de la tenue vestimentaire des événements mondains.
    « La maison anglaise Redfern & Sons applique alors les principes de la coupe masculine aux tenues de sport pour les femmes, en concevant toutefois une version plus féminine du tailleur. Ses vestes et jupes coordonnées sont coupées dans des tissus robustes comme le tartan ou le tweed à chevrons, mais la diffusion du tailleur en milieu urbain, au xxe siècle, exige ensuite des tissus plus légers comme le serge (en hiver) et le lin (en été). »
Celui-ci est décliné en de multiples versions ; il sert toujours à monter à cheval (avec une jupe plus longue d'un côté pour bien tomber sur le cheval), à bicyclette, le nouveau sport de l'époque, mais également à voyager.

Le costume de voyage est décrit ainsi : « Il y a deux manières de comprendre la toilette de voyage : ou bien elle est composée de la robe et du manteau, ou bien d'un tailleur à robe entière ou blouse séparée augmentée d'une cape mobile que l'on jette sur les épaules […]» 
 
Très rapidement, par son coté pratique et élégant, le vêtement s'étend à toutes les couches de la société et devient « la tenue idéale pour rendre des visites ou faire les boutiques. » Durant la Première Guerre mondiale, l'ensemble jupe et manteau devient plus pratique que la traditionnelle robe pour le travail des femmes. À la fin des années 1940, les femmes se marient en tailleur. Ce dernier est alors produit en grande quantité. En 1947, Christian Dior révolutionne la mode en présentant sa première collection composée de la ligne Corolle et de ce qui deviendra l’iconique Tailleur Bar. Celui ci, est composé d'une veste à la taille cintré s'élargissant sur les hanches et d'un jupe tombant jusqu'aux mollets. À la suite de Dior, Gabrielle Chanel lance son « Tailleur Chanel » au milieu des années 1950. Dans les années 1960, Yves Saint Laurent popularise le look androgyne pour les femmes en les habillant avec un smoking-pantalon, continuité du tailleur. Oublié dans les années 1970, il devient le symbole de la career woman des années 1980 et du Power dressing, entre autres représenté par les créations hyperféminines de Thierry Mugler ou de Claude Montana. 

mardi 18 novembre 2014

Les tendances printemps/été 2015

Coucou tout le monde !! Je reviens aujourd'hui avec un article qui n'est pas du tout de saison mais que tout le monde de la mode scrute, les tendances pour le printemps et l'été 2015. Et oui, nous ne sommes même pas encore en 2015 que les créateurs se posent la question à travers les défilés qui ont eu lieu il y a quelques semaines maintenant. C'est aujourd'hui à moi de me pencher sur les tendances mises en avant pour l'année prochaine.
Commençons par les styles que l'on retrouve dans les défilés :
  • le bohème

  • la broderie

  • le denim

  • le vêtement résille

  • la tendance militaire

  • le pantalon XXL

  • le noir transparent

  • le disco

    Attardons-nous maintenant sur les motifs et là, rien d'extraordinaire puisque ce sont les mêmes que les années précédentes, à savoir :
  • les fleurs

  • les pois sous toutes les formes

  • les rayures

Pour les couleurs, celles-ci sont franches mais on y trouve quand même une petite touche de romantisme :
  • le nude

  • le jaune sous toutes les déclinaisons

  • le bleu nuit

  • le rouge passion

En ce qui concerne les accessoires on trouve :
  • les baskets blanches
  • le lot de bijoux

  • les chaussures nouées
  • les chaussures à laçage

Pour finir, au niveau de la tendance vernis, on retrouve :
  • le bleu
  • le vert
  • le métallisé
Pour ma part, je suis à fond pour le nude, la broderie, les rayures, les pois, les fleurs et le transparent noir.  Et oui, je reste dans l'intemporel pour être sûr de ne pas commettre d'erreurs. Mais qui sait, je succomberais peut-être aux autres tendances ;)

jeudi 13 novembre 2014

La colorimétrie : comment sauver son look grâce aux bonnes couleurs ?

Coucou tout le monde !!

Je reviens aujourd'hui avec une question existentielle que je me pose que trop souvent, quelle couleur me va ou ne me va pas ? Je suis sûre que certaines d'entre vous se pose la même question, alors je me suis attelée à la tache d'essayer d'y répondre.
Pour ce que j'en ai appris, la colorimétrie se divise en 4, les 4 saisons qui régissent nos humeurs (printemps, été, automne, hiver). Il est bien connu que nous sommes de meilleur humeurs quand il fait beau que quand il pleut. Ces quatre saisons se définissent par la couleur de notre peau, de nos yeux et de nos cheveux. Un ensemble complexe vu que pour ma part, je change assez souvent de couleurs de cheveux. Mais la base reste et il est alors possible de trouver sa propre saison. En la trouvant, chaque femme fera ressortir son capital beauté. Chaque saison voit différentes nuances de couleurs apparaître mais le tomate, par exemple, ira parfaitement pour la femme d'été alors qu'il fera un teint blafard pour la femme de printemps. Maintenant, il est temps pour vous de connaître votre saison !!


Commençons par le printemps, pour les femmes romantiques avec les fleurs qui éclosent et les beaux jours qui arrivent :
Son profil : La femme printanière a les cheveux châtains au reflets roux doré ou miel, vénitien, caramel avec les yeux verts, bleus ou marron clair et son teint est légèrement doré voire diaphane chez les blondes.
Ses couleurs : Le brun irisé, sable, vert jade, vert d'eau, vert olive, opaline, jaune, orangé, lie-de-vin, mauve, bleu lavande, lilas, bleu acier, vieux rose, chocolat, beige, gris perle et ivoire. (Surtout évitez le orange !! )
Niveau maquillage : choisissez des tons chauds comme le brun doré, le beige et le moka pour faire ressortir la couleur de vos yeux.
Le printemps privilégie les teintes douces et pastel. Il est un mélange de couleurs lactées et de tons plus soutenus qui vous sublimeront. N'utilisez jamais de couleurs franches.





Vient ensuite l'été qui permet l'utilisation de couleurs plus franche.
Son profil : La femme d'été a les cheveux blond cendré, les yeux bleus avec de multiples reflets et la peau claire avec des reflets rosés.
Ses couleurs : Le framboise, le magenta, le groseille, le rouge tomate, le coquelicot, le turquoise, l'indigo, le bleu électrique, le vert absinthe, l'émeraude, le vert praline, le vert pomme, le bleu azur, le bleu électrique, le noir charbon, le blanc neige. (Surtout fuyez le orange !!)
Niveau maquillage : Choisissez des couleurs froides dans les tons argent et bleus pour les yeux. Des couleurs brun marron comme mascara, le noir étant trop dur pour vous et du prune ou rose pour les lèvres.
Les teintes acidulées mettrons votre teint en valeur. Alors n'hésitez pas à oser ces couleurs sous peine de devenir transparente.




On continue avec l'été indien, l'automne.
Son profil : La femme automnale a les cheveux bruns ou roux, une peau claire avec des taches de rousseur et des yeux marron, verts, bronze ou noisette.
Ses couleurs : Le kaki, le vert pistache, le vert anis, le vert mousse, le rouge bourgogne, le pourpre, le grenat, l'ambre, le fauve, le rouille, le cuivre, le brun, le mordoré, l'orange, le corail, le rouge brique, le vermillon, l'acajou, le noisette, le bronze, le jaune moutarde, le marron glacé, le saumon, le gris ardoise, le gris acier. (Surtout évitez le rose !! )
Niveau maquillage : Choisissez des tons chauds et irisés comme le brun, le beige et le bronze.
L'automne fait penser aux arbres dont leurs feuilles changent de couleurs. Des couleurs magnifiques qui vous iront parfaitement au teint.




On finit avec l'hiver pour les beautés froides.
Son profil : La femme hivernale a les cheveux châtain foncé, bruns, noir bleuté, gris ou blanc avec les yeux foncés, marron, gris-bleu ou bleu intense. Son teint est ivoire, porcelaine, pêche ou mat olive.
Ses couleurs : Le vert bouteille, le vert sapin, le bleu canard, le bleu saphir, le bleu Klein, le violine, l'aubergine, le prune, le cassis, le grenat, le cerise, le pourpre, le mauve, le kaki, le blanc cassé et le noir ébène. (Surtout fuyez le jaune intense)
Niveau maquillage : Des tons froids vous iront parfaitement, comme l'argent ou le bleu. Pour les lèvres, privilégiez le rouge bordeaux et surtout pas de teintes pastel.
Votre beauté froide sera mise en valeur par des couleurs intenses. Osez également les matières brillantes comme le satin, la soie et le velours.

Voilà, vous savez tout ce que je sais sur la colorimétrie. J'espère que cela vous à bien aidé. Pour ma part, j'ai un souci, je ne sais pas si je suis printanière ou automnale. C'est pas bien grave, cela me fait encore plus de couleurs à mettre !! :)
Sur ceux, passez une bonne fin de semaine !! :)