dimanche 3 janvier 2016

Le port du soutien-gorge


Coucou tout le monde !! 

Je reviens en cette nouvelle année avec un article de prévention. On voit partout, sur la toile, dans les magazines, fleurir des articles sur les dangers du soutien-gorge. J'ai voulu y mettre mon grain de sable et vous en parler.

Tout d'abord, la première question que l'on se pose est : "Faut-il le bannir de son dressing ?" Pour certaines personnes, non. En effet, les filles possédant des poitrines généreuses ont besoin de porter des soutiens-gorge pour ne pas avoir mal au dos. La seule recommandation que je puisse faire et qui découle d'une étude sérieuse, que j'ai lu il y a peu, est de ne pas le porter plus de 12 heures par jour. Cette recommandation est encore plus vrai si vous ne connaissait pas la taille exacte de votre soutien-gorge, chose que plus de la moitié des femmes ne connaissent pas. Pourquoi moins de 12 heures ? Et bien au delà de ce temps, il y a une accumulation au niveau de la baleine qui maintien votre poitrine vers vos aisselles. Cela fait une accumulation de graisse qui peuvent déboucher sur la formation d'un cancer. 

La deuxième question que l'on peut se poser est : "Faut-il le porter la nuit ?" Sûrement pas !! En effet, la nuit les seins peuvent gambader comme ils le souhaitent et cela permet aux nerfs qui les soutiennent de reprendre leur droit. Un maintien constant dans un soutien-gorge rend les nerfs fainéants, ce qui est à l'origine des seins en gant de toilette. 

Dans l'idéal, il ne faudrait porter le soutien-gorge que dans des situations qui l'obligent. Et éviter les déodorants possédants du sel d'aluminium. En cela, nous pourrons restreindre l'apparition du cancer le plus redouté chez les femmes.

11 commentaires:

  1. Voilà un article original ! Et quelle superbe photo !

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup ^^ je fais en sorte de sortir des articles que l'on voit souvent sur la toile ^^

      Supprimer
  2. Un article original et intéressant
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Coucou ma belle, très intéressant ton article ! A part la nuit (merci maman de m'avoir pris la tête avec ça, lol), je ne peux pas ne pas porter de soutien gorge, mes seins sont trop volumineux et me gêne, j'ai mal au dos parfois.
    Je te souhaite une très belle année
    Bizzz Deltreylicious

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je comprend tout à fait ce que tu peux ressentir. J'avais une amie dans ton cas et elle s'est fait opérer pour les réduire.
      bises

      Supprimer
  4. Mais tu es super organisée et tu risques moins de te tromper
    Bon shopping
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je préfère, comme ça je n'achète pas ce dont je n'ai pas vraiment besoin ^^
      bises

      Supprimer
  5. Si je pouvais me passer de soutien gorge, je le ferais volontiers malheureusement avec ma poitrine lourde, il reste un indispensable. Mais quel soulagement une fois ce dernier retiré ! :)

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, plus de soutien gorge depuis 10 ans, seins plus fermes qui tiennent mieux avec un 105 D, tous mes kystes ont disparus (opérée deux fois pour des kystes douteux), et je peux faire du sport sans soutien sans aucune douleur... Mes amies qui ont adopté les seins libres ont le même constat avec elles aussi parfois même des seins qui sont remontés ! Un dernière étude très sérieuse a été publiée médicalement en février 2015 par une équipe de cancérologues à l'hôpital de Nairobi et met également en évidence le lien soutien gorge / cancer, avec un groupe témoin de 28% de femmes qui n'en portaient pas (en Afrique ça existe encore!).
    Pour moi et mon entourage il est plus qu'évident que cet accessoire est à supprimer pour sa santé, et absolument inutile pour garder des seins hauts et fermes.
    Vous trouverez ces nouvelles infos dans ce diaporama: http://fr.slideshare.net/Yves971/le-danger-du-soutien-gorge-52

    RépondreSupprimer
  7. Porter un soutien-gorge fait que le système lymphatique (le système "éboueur" de l'organisme) fonctionne au ralenti voire se bloque au niveau de la poitrine, les seins accumulent alors des toxines qui les intoxiquent petit à petit... il vaut mieux donc en porter le moins possible, si possible pas du tout. Contrairement aux idées reçues, même les femmes généreusement dotées peuvent s'en passer dans leur vie de tous les jours, mais il faut bien plus de temps et de patience pour que la poitrine s'adapte.

    Pour ce qui est du maintien de la poitrine, le réseau formé par les ligaments de Cooper sert de filet de suspension, il est bon de laisser les seins libres un minimum pour le solliciter, sans quoi il se relâche et les seins tombent plus vite.
    Pour plus d'information, vous pouvez consulter mon blog : www.freetheboobies.fr Il y a des témoignages forts intéressants.

    RépondreSupprimer